Scroll-downicon-faxLogoicon-mailScroll-downicon-phoneScroll-downScroll-down

Les exportations de porc belge en 2017

En 2017, la Belgique a exporté au total 797.017 tonnes de viande de porc. Soit 3,9% de moins qu’en 2016. Sur le long terme (par rapport à il y a 5 et 10 ans), les exportations restent stables. La majeure partie de la viande de porc belge (89%) est exportée vers des pays de l’Union européenne. Les exportations à destination de l’Union ont diminué de 3%, celles vers les autres pays de 10,4%.

Union européenne

Le top 3 reste inchangé

Tout comme en 2016, les pays ci-dessous demeurent les principaux marchés d’exportation pour la viande de porc belge :

1. Allemagne : 257.137 tonnes de poids du produit (2017) ; exportations stables par rapport à 2016

2. Pologne : 178.453 tonnes de poids du produit (2017) ; - 5,1% par rapport à 2016 mais + 9,9% (CAGR) par rapport à 2012 et + 32,7% (CAGR) par rapport à 2007.

3. Pays-Bas : 90.621 tonnes de poids du produit (2017) ; + 11,7% par rapport à 2016.

Destinations viande porcine belge (2017, en %).png

Exportations vers la France

En 2016, les exportations de viande de porc belge vers la France représentaient encore 43.075 tonnes de poids du produit. En 2017, elles ont été réduites à 20.385 tonnes de poids du produit. La France passe de ce fait de la 4e à la 8e place dans la liste des destinations d’exportation. L’exportation de la viande a surtout fortement diminué par rapport à il y a 10 ans (CAGR 17/07 : -9,8%) et atteignait en 2017 encore 11.325 tonnes de poids du produit soit 56% des exportations totales. L’exportation de sous-produits comestibles a elle aussi diminué de 80,6% en 2017, avec 4 767 tonnes de poids du produit. La graisse de porc est le troisième produit d’exportation en termes d’importance. Ses exportations atteignaient 4.017 tonnes de poids du produit. Enfin, la Belgique exporte également un nombre limité de carcasses : 276 tonnes de poids du produit, soit à peine 1,4% des exportations totales vers nos voisins du sud.

Changements sur le marché européen

La Tchéquie est un marché d’exportation qui gagne en importance si l’on considère les chiffres des exportations, qui progressent depuis plusieurs années et ont atteint leur apogée en 2017, avec 31.448 tonnes de poids du produit. A court, moyen et long terme, les chiffres des exportations vont croissant : + 7,3% par rapport à 2016 ; + 10,1% (CAGR) par rapport à 2012 et + 26% (CAGR) par rapport à 2007.

Les exportations vers la Lituanie et la Roumanie ont fortement augmenté en 2017 : la Belgique a exporté 10.488 tonnes de viande de porc vers la Lituanie, soit une augmentation de 15,2% par rapport à 2016. 7.818 tonnes ont été exportées vers la Roumanie, soit une augmentation de 32,9% par rapport à 2016. Par rapport à il y a 10 ans, les exportations vers la Roumanie sont toutefois stables.

Exportations viande porcine belge.png

Asie

L’exportation de viande de porc belge vers l’Asie de l’Est et du Sud-Est a diminué de 11,7% en 2017 par rapport à 2016. Les principales diminutions concernent le Vietnam, la Malaisie et Singapour. Par rapport à ces 5 dernières années, les chiffres des exportations sont nettement plus positifs. En effet, la croissance annuelle composée des exportations vers le Vietnam est de 77,7% par rapport à 2012, de 57,2% pour la Chine et de 10,2% pour les Philippines. La Corée du Sud reste stable, et le Japon est en légère régression, avec une croissance annuelle composée de -5%.

Exportations de viande porcine belge extra eu.png

Ailleurs dans le monde

Les exportations vers la Communauté des États Indépendants (CEI) ont augmenté de 14,5% en 2017, atteignant 3.448 tonnes de poids du produit. Cela est principalement dû à une forte augmentation des exportations à destination de l’Azerbaïdjan et de la Moldavie.

Les exportations vers l’Afrique Centrale ont atteint 4.523 tonnes de poids du produit en 2017, ce qui représente une diminution de 21,5% par rapport à 2016. La République Démocratique du Congo affiche une diminution étonnante. A court, moyen et long terme, nous constatons que les exportations vers l’Angola et le Congo se portent bien. Il s’agit principalement d’abats.

Les pays de l’Afrique de l’Ouest ont importé davantage de viande porc belge, avec 3.247 tonnes de poids du produit, soit 7,5% de plus qu’en 2016. Cela est principalement dû à une augmentation de la demande au Ghana et en Côte d’Ivoire. Là encore, il s’agit principalement d’abats.

En 2017, les exportations vers l’Australie et la Nouvelle-Zélande ont diminué de 7,8%, atteignant 4.631 tonnes de poids du produit. Par rapport à il y a 5 ans, la croissance est toutefois spectaculaire : 149,8% (CAGR) pour ces deux pays.