Scroll-downicon-faxLogoicon-mailScroll-downicon-phoneScroll-downScroll-down

Viande en 2017: La consommation globale de viande augmente

L'EUROPE

La consommation totale de viande augmente en Europe. La viande de porc et la volaille représentent ensemble 80 % de la consommation totale de viande, et leur part continue de croitre. En 2018, l’on s’attend à ce que la consom-mation de viande augmente encore légèrement, surtout grâce à la volaille, ensuite elle stagnera. Cette augmentation est surtout due à de meilleures conditions économiques, à la croissance de la population (aidée par l’immi-gration), à une offre croissante et à des prix en baisse. Toutefois, l’on s’attend à ce que d’ici quelques années, la croissance stagne à cause d’un marché saturé et des inquiétudes grandissantes autour de la viande et de la santé, à l’exception de la volaille et du poisson, dont la consommation continuera à progresser modérément.

Consommation relative

La consommation de viande porcine baisse par rapport à la consommation totale de viande en Europe. En 2017, la viande de porc représentait un peu plus de 47 % de la consommation totale de viande en Europe alors qu’il s’agissait en-core de 51 % en 2000. Le prix relatif de la viande porcine est aussi en baisse, après une brève recrudescence en 2017, ce qui se reflète aussi dans le prix de la viande de porc. Pour la viande bovine, la tendance à la baisse se poursuit pour atteindre en-viron 18 % de la consommation totale, après une grande régression les années précédentes. Cependant, le prix relatif augmente jusqu’à 170 %.

LE MONDE

La consommation mondiale de viande a légère-ment augmenté de 0,9 % par rapport à 2016, pour atteindre 313 millions de tonnes en équivalent de poids carcasse. À un niveau mondial, la consom-mation de volaille a connu une hausse modeste de 0,4 % en raison de problèmes d’approvisionnement et de péripéties sanitaires relatives à la grippe aviaire en Chine. Par contre, la consommation de viande porcine a augmenté de 1 %, avec des augmenta-tions généralisées et peu de diminutions. À son tour, la consommation de viande bovine a connu la croissance la plus importante : 1,7 %, surtout aux États-Unis et en Chine. Pour 2018, l’on attend une continuité dans l’augmentation de la consommation globale de viande, à nouveau avec la viande de bœuf en tête, suivie par la volaille, puis la viande de porc. La Chine se charge cependant d’un frein à la crois-sance de la consommation totale de viande, aussi bien en 2017 qu’en 2018.

Consommation de la viande